Porte coupe feu : normes et obligations

Porte coupe feu : normes et obligations

mars 12, 2021 Non Par secufd

La porte coupe feu est conçue pour retarder la propagation des flammes et fumées. Elle permet également de compartimenter les zones enflammées. La protection qu’elle apporte et la durée pendant laquelle l’incendie peut être contenue dépend des caractéristiques de chaque porte. Dans tous les cas, ce type de porte est régi par des normes et obligations précises qu’il est essentiel de connaître.

Les normes qui régissent les portes coupe feu

La résistance et la réaction de la porte par rapport au feu vont définir ses principales caractéristiques. La durée de résistance est généralement comprise entre 15 et 120 minutes. Voici les classifications qui permettent de catégoriser chaque porte coupe feu.

Les anciennes classifications françaises

Les normes françaises sont subdivisées en 3 catégories :

La norme SF ou stable au feu

Cette mention précise, pour la durée indiquée, combien de temps la porte va conserver ses qualités de portance. Il s’agit ici du degré de stabilité mécanique de la porte.

La norme PF ou pare-flamme

Le PF indique combien de temps la porte est en mesure d’éviter la propagation des flammes et des gaz de combustion. Une exigence en termes d’étanchéité aux flammes et aux gaz de combustion s’ajoute ici à l’exigence sur la stabilité mécanique.

La norme CF ou coupe-feu

Cette mention indique qu’en plus d’être pare-flamme, la porte dispose d’une bonne isolation thermique. Autrement dit, le CF précise à quelle température l’échauffement de la zone non enflammée est limité.

Les nouvelles classifications françaises

Depuis 2011, les classements sont prononcés en conformité avec la norme NF EN 13501-2. Les classifications se font désormais avec les intitulés suivants.

Étanchéité au feu (E) : équivalent de l’ancien PF

Isolation thermique (I) : équivalent de l’ancien CF

Rayonnement (W) : nouveau label qui n’est pas utilisé en France actuellement

Pour mieux comprendre ces mentions, sachez qu’une porte coupe feu 1h est classée EI60 et une porte coupe feu 2h, classée EI120 (les durées étant exprimées en minutes).

Les classifications européennes

Voici les lettres utilisées pour classer les portes coupe feu suivant les classifications européennes.
R pour résistance mécanique au feu
E ou Étanchéité au feu et aux fumées
I ou Isolation thermique au feu

Une porte REI120 est de ce fait une porte qui résiste mécaniquement au feu et qui évite la propagation du feu, des fumées et de la chaleur durant une durée de 2 heures.

Les obligations

La porte coupe feu est-elle obligatoire ou pas ? Que dit la réglementation sur la porte coupe-feu ? L’installation d’une porte coupe feu n’est pas soumise à une obligation légale au sein des immeubles d’habitations. Cependant, elle est obligatoire pour les ERP (Etablissements Recevant du Public) et les IGH (Immeuble de Grande Hauteur), selon l’arrêté du 30 janvier 1986 concernant la protection contre l’incendie.

Quelques questions souvent posées

Quel est le prix d’une porte coupe-feu ?

Le prix varie d’une porte coupe feu à une autre suivant ses dimensions, ses spécificités et sa résistance au feu. En effet, une porte coupe feu coulissante n’aura pas le même coût qu’une porte coupe feu double battant et une porte coupe feu avec hublot ne sera pas vendue au même prix qu’une porte coupe feu vitrée.

A titre indicatif, une porte coupe feu qui résiste à la chaleur durant 30 minutes est vendue aux alentours des 150€. Pour une porte coupe feu qui permet d’éviter la propagation des flammes durant 60 minutes, il faudra en revanche compter à partir de 700€.
Pour ce qui est de la porte coupe feu industrielle, le prix est souvent donné sur devis.

Comment entretenir une porte coupe-feu ?

Les entreprises, les ERP et les IGH doivent effectuer une maintenance de leur porte coupe feu au moins une fois par an. L’intervention d’un technicien compétent est recommandée pour cet entretien.

Pourquoi la mention “porte coupe feu à maintenir fermée” ?

Cette mention, tout comme “porte coupe feu ne pas mettre d’obstacle à la fermeture” est commune sur les portes coupe feu. Le fait que ces dernières soient fermées garantit leur efficacité. En effet, c’est en étant fermées qu’elles permettent de ralentir la propagation des fumées et de la flamme.

Quelle est la composition d’une porte coupe-feu ?

La porte coupe feu est constituée de deux panneaux en bois dur, un panneau interne en matériau incombustible (du composite en l’occurrence) et du métal.

Quel matériau choisir pour une porte coupe-feu ?

La porte coupe feu métallique est sans nul doute la plus robuste et la plus résistante. Vous aurez notamment le choix entre une porte en acier thermolaqué et une porte en acier inoxydable, qui coûte 4 fois plus cher.

La porte coupe feu en bois est conçue pour l’intérieur et est recommandée aux locaux chauffés non pollués et non humides comme les bureaux, les écoles et les magasins.
La porte en bois est plus abordable comparée à la porte métallique.

Comment fonctionne une porte coupe feu va et vient ?

Le fonctionnement de ce type de porte coupe feu va-et-vient est défini comme suit : dans le cas de la porte coupe feu va-et-vient à deux vantaux munis de chants à feuillures, un élément métallique qu’on appelle sélecteur de fermeture est installé sur le niveau supérieur de l’huisserie, à la jonction des vantaux. Cet élément va permettre de respecter un ordre précis de fermeture des vantaux afin que la fermeture complète de toute la porte soit garantie.

 

La porte coupe feu est ainsi un dispositif efficace contre l’incendie. La résistance et la réaction au feu de la porte en disent long sur la protection qu’elle apporte. L’idéal est bien évidemment d’avoir la plus longue résistance au feu en disposant d’assez de marge avant l’évacuation. Il y a de quoi à être tout feu tout flamme à l’idée d’avoir une porte coupe feu.